Un week-end à Mayres-Savel, entre terre, ciel et eau

Entre le Trièves et la Matheysine, dans le sud de l'Isère, les eaux turquoise du lac de Monteynard sont le paradis des véliplanchistes et des passionnés de sports nautiques. Sur la rive orientale du lac, le village de Mayres-Savel offre un cadre propice à des week-ends en amoureux.

camping-de-savel-monteynard-matheysine-alpes-isere-pierre-jayet.jpg

L’équilibre est un peu difficile à trouver. Mais avec un peu d’effort et de confiance en soi, on y arrive très rapidement.

Pour la première fois de leur vie, Alexis et Thiphaine, 35 ans, mettent les pieds sur un paddle.

Pierre-Jean, le moniteur, ne les quitte pas des yeux et leur donne des conseils pour se tenir debout. « Restez à ge­noux pendant quelques mètres. Pour vous redresser, vous allez faire un mouvement de ressort vers le bas en plan­tant la pagaie dans l’eau, genoux fléchis, buste légèrement penché vers l’avant et bras tendus en l’air, puis vers le haut. Mettez un pied après l’autre sur la planche. Et enfin, fixez du regard un point réel ou imaginaire sur la ligne d’horizon. Maintenant, regardez comme c’est beau ! »

Se laisser glisser sur l'eau dans un cadre paradisiaque

Pour s’initier à ce sport très en vogue, ce couple, originaire de Rouen, a choisi le lac de Monteynard-Avignonet, l’un des plus prisés par les adeptes de sports de glisse sur eau. Le paysage est idyllique.

Au loin, les massifs du Sénépi et du Dévoluy et le lac, serti de forêts et de falaises qui tombent à pic comme dans un canyon.
C’est dans ce cadre paradi­siaque, au camping de Savel, que les deux tourtereaux ont dressé leur camp de base pour le week-end.

Le soir, romantisme oblige, ils ont opté pour un dîner sur le bateau-croisière La Mira. « Nous avons été très surpris. Les repas sont servis à l’intérieur dans une grande salle vitrée qui donne sur le lac et ses environs.
Un musicien jouait des airs de blues et de jazz et nous accompagnait au fil de l’eau. C’est ce soir-là qu’Alexis m’a demandé en mariage », sourit Thiphaine.

camping-de-savel-monteynard-matheysine-alpes-isere-pierre-jayet4.jpg
Marcher au-dessus de l'eau

Le lendemain, les deux amoureux avaient le choix entre plusieurs activités : ski nautique, voile, wake-board, planche à voile, location d’un bateau à moteur...

Ils ont finalement préféré les passerelles himalayennes, suspendues au-dessus de l’eau, qu’ils avaient aperçues durant leur croisière sur le lac.

En partant de Mayres-Savel, la première passerelle (220 m de long) est suspendue à 60 m au-dessus du Drac. 
La deuxième, à 4,5 km de Treffort, surplombe l’Ebron.
Pour faire le tour, il faut prévoir 4 h de marche et le retour au point de départ s’effectue en bateau.

Un superbe voyage !

camping-de-savel-monteynard-matheysine-alpes-isere-pierre-jayet23.jpg
Le camping de Savel

Situé sur la rive droite du lac, ce camping 3 étoiles dispose de 158 emplacements (chalets, mobil’homes...).

Alexis et Thiphaine ont préféré une tente safari, un petit nid douillet avec une terrasse et à l’intérieur, une grande pièce à vivre, une chambre et une salle de bain.
 

© Texte écrit par Annick Berlioz, pour le Magazine ALPES ISHERE #06 - Mai 2020

camping-de-savel-monteynard-matheysine-alpes-isere-pierre-jayet2.jpg
Expériences proposées