La glisse sur des roulettes dans le vercors

Éprises de glisse nordique et de grands espaces, Coline et Mélissa les Iséroises ont convaincu leur bande de copains parisiens de s’initier avec elles aux joies du ski-roues, lors d’un week-end de retrouvailles sur le plateau du Vercors.

03550_Skiroue©THytte.JPG

À la lisière du golf de Corrençon-en-Vercors et de la réserve sauvage des Hauts Plateaux, surgissant de la forêt, deux silhouettes fuselées, buste en avant et bâtons de ski à l’arrière, filent à vive allure sur la pente goudronnée. « T’as vu, c’est Marie Dorin et Robin Duvillard ! », s’exclame Coline. La jeune grenobloise, férue de ski nordique et de roller, est venue repérer la piste de ski-roues où viennent régulièrement s’entraîner ses athlètes favoris. Sur cinq kilomètres et demi, dans un cadre de rêve à mille mètres d’altitude, les élites de l’équipe de France de biathlon comme les jeunes espoirs du ski de fond disposent ici d’un outil unique en France pour préparer l’hiver durant la saison d’été. « C’est l’une des plus belles pistes de ski-roues au monde », assure Stéphane Bouthiaux, entraîneur.

Pour l’heure, Coline, Mélissa et leur bande de copains parisiens vont commencer sur une piste verte, sur du plat. Avec la création de ce domaine sécurisé de ski-roues (quatorze kilomètres de boucles cumulées), cette discipline importée de Scandinavie, longtemps réservée à l’entraînement de l’équipe de France, peut en effet s’ouvrir au grand public depuis quelques années. « Sur route, c’était trop dangereux », explique Céline Zanella, monitrice et directrice de l’École de ski français (ESF), qui propose des cours individuels ou en groupes constitués pour tous niveaux, avec location du matériel. Le ski-roues se décline en version « skating » ou « classique » : elle conseille cette dernière pour débuter, car on tient plus facilement l’équilibre. Pour le reste, les chaussures, les fixations et les bâtons sont les mêmes que pour des skis.

Pour les adeptes, c’est un bon moyen de prolonger les plaisirs de la glisse à la belle saison. «  On retrouve toutes les sensations et les gestes du ski de fond », confirme Mélissa, très vite à l’aise sur ses planches à roulettes. Le revêtement spécial absorbant le bruit du roulement, elle gagne rapidement de la vitesse. «Il faut quand même faire attention en descente car on n’a pas de freins ! », prévient toutefois Coline. La monitrice leur a montré la technique pour ralentir, proche du chasse-neige : « On écarte les skis pour que la gomme touche le goudron. »     

À mi-parcours, un vaste pas de tir avec boucle de pénalités permet aussi de s’entraîner au biathlon. L’ESF propose aussi des initiations en ski-roues. Les amis se promettent d’essayer une prochaine fois. Car ils reviendront, c’est certain !