Dans les pas du peintre Jongkind à La Côte-Saint-André

Pendant près de 20 ans, le peintre paysagiste hollandais Johan Barthold Jongkind (1819-1891) a vécu en Dauphiné et arpenté la vallée de la Bourbre et les plaines de la Bièvre, son carton sous le bras. Un circuit vous invite à découvrir les paysages  et les lieux qui l’ont inspiré.

village-bievres-en-isere

« La vallée de la Bourbre et la plaine de la Bièvre sont inondées de soleil du matin au soir. Devant ces paysages, on se met facilement à la place de Johan Barthold Jongkind lorsqu’il peignait ».

Durant l’été 1873, Johan Barthold Jongkind arrive en gare de Châbons à l’âge de 54 ans. Il vient de Paris. Il est attendu dans une maisonnette qui surplombe le château de Pupetières où il est invité par le fils de son amie, Joséphine Fesser. Séduit par la région, il y reviendra tous les étés avant de s’installer en 1878 à La Côte-Saint-André qu'il ne quittera plus. Le 27 janvier 1891, il est interné à l’hôpital de Saint-Égrève où il décèdera le 9 février.

Durant toute cette période, le paysagiste, précurseur des impressionnistes, n’a eu de cesse d’arpenter le territoire avec son pliant sur l’épaule et un carnet de croquis à la main. Souvent escorté d’un animal, une perdrix ou un mouton, il participe volontiers aux fêtes de villages où il aime se lier avec les petites gens qu’il se plait à représenter. Il a ainsi peint des centaines de vues, principalement des aquarelles, aux alentours de Châbons et de La Côte-Saint-André. La campagne étant restée presque intacte aujourd’hui, il est facile d’imaginer le panorama qui s’offrait à ses yeux : la chapelle de Milin au-dessus de la vallée de la Bourbre, le train circulant sur la ligne Lyon-Grenoble, le clocher de l’église de La Côte-Saint-André, ou encore le cimetière de Balbins et sa petite chapelle Saint-Michel…

paysage-bievres-en-isere

Pour nous faire découvrir ce peintre, l’association Dans les pas de Jongkind en Dauphiné a mis en place un circuit en 14 étapes passant par Châbons, Blandin, Virieu, La Côte-Saint-André et Balbins, à réaliser seul ou accompagné. Des lutrins reproduisent des tableaux, des citations et des éléments biographiques sur les sites qui l’ont inspiré. L’occasion de découvrir un riche patrimoine architectural, dont les châteaux de Virieu et de Pupetières, mais aussi les belles bâtisses en pisé.

➽ Découvrir le circuit Jongkind